Bienvenue chez ABR Americas

Nouvelles

Une étude scientifique prouve l’efficacité de l’approche ABR

Mark Driscoll, MBA, chercheur au sein d’ABR, présenté les résultats d’une étude de 3 ans sur la technique ABR à l’American Academy for Cerebral Palsy and Developmental Medicine, en septembre 2014, à San Diego.

header-logo
Driscoll, M., and Blyum, L., (2014) Results of a 3 year prospective cohort study investigating the influence of home-based therapy on cerebral palsy patients GMFCS types 4 and 5.

 

fonction-motrice

En savoir plus

Obtenez une pré-évaluation gratuite de votre enfant par Skype!

ABR vous intéresse, mais vous vous demandez si cette technique convient aux besoins de votre enfant?  Vérifiez de la maison! Grâce à la magie de la technologie, il nous est possible de nous glisser dans votre foyer, évaluer votre enfant et discuter avec vous des possibilités d’ABR dans son cas particulier… le tout en une trentaine de minutes seulement!

Obtenez la réponse à toutes vos questions sans quitter votre maison…

Réservez dès aujourd’hui votre rendez-vous sur notre calendrier en ligne!

En savoir plus

L’efficacité d’une intervention en paralysie cérébrale (transfert de muscles) remise en question.

Par  Kristi L. Nelson, The Knoxville News-Sentinel/TNS | 12 décembre 2014

Il existe une chirurgie pour les enfants atteint de paralysie cérébrale qui consiste à détacher un muscle du devant du genou pour le rattacher  à la partie postérieure de la jambe.

Cette chirurgie est censée améliorer la mobilité de l’enfant en corrigeant la façon dont les muscles bougent.  Mais  elle pourrait aussi résulter en une perte d’équilibre de l’enfant qui le porterait à le faire trébucher davantage…

Jusqu’à maintenant, il n’existe aucune donnée vérifiable permettant d’affirmer que la démarche d’un enfant atteint de paralysie cérébrale puisse s’améliorer avec cette chirurgie, qui est pourtant pratiquée assez fréquemment.  Mais grâce aux  recherches effectuées par un étudiant au doctorat de l’Université du Tennessee, les médecins pourraient être en mesure de déterminer dans quelques années quels sont les enfants qui profiteraient d’une telle chirurgie et quels sont les enfants qui feraient mieux de l’éviter.

Misagh Mansouri, un étudiant au doctorat au Département d’Ingénierie Mécanique, Aérospatiale et BioMécanique de l’Université du Tennessee travaille sur ce projet depuis son arrivée d’Iran en 2009.  Mansouri détient une maîtrise en ingénierie mécanique et aspirait au doctorat dans ce domaine, mais il a changé d’orientation car il désire, confie-t-il, que ses recherches soient ‘utiles à la société’.

Son directeur de recherche, Jeffrey Reinbolt, assistant professeur dans le même département, avait déjà travaillé sur des projets similaires à l’Université de Stanford.   Sous la supervision de Reinbolte, Mansouri a combiné deux programmes informatiques lui permettant de créer un modèle virtuel montrant comment le cerveau contrôle la façon dont ces enfants bougent quand ils marchent.

Il a mis à profit des données fournies par le Gillette Children’s Specialty Healthcare, un hôpital à but non lucrative au Minnesota qui avait analysé la démarche des enfants et leur degré d’accroupissement dans le but de construire un programme de simulation par ordinateur démontrant comment certains enfants bougeraient après l’opération.

« Dans  la vraie vie, il nous était impossible de mettre ces enfants sur une plate-forme et de les pousser pour voir s’ils allaient tomber ou non, mais ce programme détaillé, qui fait appel la simulation de 92 muscles à travers 21 articulations du bas du corps, peut, lui, le démontrer », dit-il.

Ce que  Mansouri et son équipe — incluant des chercheurs de l’Université du Tennessee, de Stanford et de l’Université d’Australie – ont trouvé grâce àcette simulation est que ‘les enfants ayant subi la chirurgie avaient plus tendance à perdre l’équilibre et à trébucher que ceux qui ne l’avaient pas subi, indépendamment de leur degré d’accroupissement et du fait qu’ils avaient eu la chirurgie au niveau d’un seul ou  des deux côtés  des genoux’, a-t-il déclare, en ajoutant que plus d’études sont nécessaires.  Mais ce travail pourrait servir un jour aux médecins qui en entrant des données dans des ordinateurs pourraient déterminer si un enfant est un bon candidat pour ce genre de chirurgie.

Cette recherche a été financée par  le  National Institutes of Health and the National Science Foundation. Mansouri a obtenu son diplôme in mai 2015, mais a l’intention de continuer de travailler sur ce projet, en ajoutant des données afin de voir si le sexe et l’âge de l’enfant ont une incidence sur les résultats, et comment les autres types de mouvement sont affectés.

(Source:  Disability Scoop)

En savoir plus

Google octroie des Millions pour récompenser les initiatives dans le domaine des handicaps

por Shaun Heasley | 13 de abril de 2016

Google alloue plus de $20 millions pour encourager les  technologies visant à accroître l’autonomie de milliards de personnes  souffrant d’une incapacité physique ou intellectuelle.

Le bras caritatif de la compagnie, Google.org a annoncé qu’il octroiera des bourses à 30 organisations dans 13 pays dans la cadre de son programme ‘Google Impact Challenge :  Disabilities’.

La bourse la plus importante, $1,4 million,  sera octroyée à la société The Arc, pour la création d’un outil virtuel qui aidera les personnes souffrant d’un handicap intellectuel à trouver les bonnes applications et autres technologies d’aide leur permettant d’atteindre leurs objectifs.

Parmi les autres sociétés qui recevront des fonds, mentionnons la Fondation Dan Marino, pour le développement d’un programme de formation interactif pour les personnes atteintes d’autisme et l’APAE, au Brésil, qui utilisera les messages textos pour partager de l’information, améliorer la supervision et l’évaluation des familles possédant un enfant souffrant de problèmes de développement.

Google a déclaré avoir reçu plus de  1,000 demandes provenant de 88 pays différents.

https://www.disabilityscoop.com/2016/04/13/google-awards-millions-initiative/22171/

En savoir plus

ABR lance son nouveau programme ‘Grandir et S’épanouir’!

ABR est maintenant plus accessible que jamais!

Que vous viviez en Amérique du Nord ou du Sud, il vous suffit de regrouper 6 à 10 familles et nous offrirons notre programme d’un an ‘Grandir et S’épanouir’ dans votre région.

Le programme ‘Grandir et S’épanouir’ consiste en 3 sessions réparties sur une période d’un an, au cours desquelles nos entraîneurs expérimentés vous enseigneront les principales techniques ABR. Vous quitterez avec tous les outils et équipement nécessaires établir en toute confiance votre programme de réhabilitation à la maison.

 

En savoir plus

Un jeune patient d’ABR réalise un marathon de 10 kilomètres!

Un jeune garcon de Okotoks est devenu une inspiration pour plusieurs quand il a franchi la ligne d’arrivée du Marathon de la Banque Scotia, à Calgary, Canada.

Jason Arbib a réalisé le parcours de 10 kilomètres au volant de sa bicyclette avec commande à bras.  Le jeune garçon de 8 ans est en fauteuil roulant depuis l’âge de deux ans, alors qu’il a reçu un diagnostic de diplégie spastique.

Sa mère Mélanie explique:  “Nous suivons avec succès le programme d’ABR à Montréal depuis quelques années déjà afin de renforcer ses tissus.”

Pour se garder actif, Jason pratique plusieurs activités comme le patin et le ski au moyen d’équipements adaptés.

“Nous cherchons des activités qui unissent la famille, explique Mélanie.  Il est important que Jason fasse des choses avec nous, ou du moins de trouver la façon de le faire participer.”

“La bicyclette était une activité difficile pour Jason, dit-elle.  Même avec un pédalier adapté, il ne pouvait aller vite.  Mais lorsqu’on nous a recommandé d’essayer la bicyclette avec commande à bras, ça a tout changé!

La famille a emprunté la bicyclette et Jason a commencé à pratiquer.  Tout allait si bien qu’il a décidé de participer au Marathon de la Banque NovaScotia…moins d’un mois avant l’événement!  Il voulait participer au Défi de la Fondation et amasser de l’argent pour les enfant atteints de paralysie cérébrale et leur famille, afin d’aider d’autres enfants dans sa condition à s’acheter une bicyclette adaptée.  “Je lui ai demandé s’il voulait faire le 1,5 ou le 8 kilomètres”, raconte Mélanie.   Non, je vais faire le 10 kilomètres, lui a-t-il répondu.  Évidemment, la condition était que je puisse l’accompagner, ce qui signifie que je devais passer de mon divant à 10 kilomètres en vélo en trois semaines!”

Mélanie a attaché un walkie-talkie au dos de la bicyclette de Jason, décorée aux armoiries de Batman avec l’inscription Équipe Jason inscrite sur sa cape, de sorte à pouvoir communiquer avec lui tout le long du chemin.

“Je lui répétais sans cesse de ralentir, dit Mélanie.  À un certain moment, je me suis retrouvée presqu’à 25 pieds derrière lui…il m’a envoyé la main et est parti à toute allure!’

Il a franchi la ligne d’arrivée 6 minutes avant sa mère, entouré d’admirateurs dans l’estrade du Stampede de Calgary.

“Les gens venaient le voir, l’embrasser et lui dire qu’il était leur superhéro, explique Mélanie.  C’était incroyable!’

La maman explique combien elle était fière de lui, qui réussit à pédaler, contrôler la bicyclette tout en sonnant la clochette pour indiquer aux autres participants qu’il allait les dépasser.

“Pédaler plus d’une heure et couvrir 15 kilomètres représentait tout un défi pour Jason, qui ne peut marcher que 5 pas à la fois”, dit-elle.

“Tout ce qu’il entreprend lui coûte trois à quatre fois plus d’énergie qu’aux enfants normaux, explique-t-elle.  Donc, s’il marche 5 mètres, c’est l’équivalent de 20 mètres pour lui.  Compléter un marathon de 10 kilomètres avec une bicyclette adaptée, représente d’un marathon complet pour une personne non atteinte.’

Jason s’était donné pour objectif de lever $1,000.00 et en moins d’un mois, il a réuni $1,155.00.  Cela ne représente qu’une fraction du coût d’une bicyclette avec commande à bras, qui est d’au moins $4,000.00.00, explique Mélanie.

Elle déclare que Jason a été heureux  juste de faire partie de cet événement  et sait qu’il a aidé d’autres enfants ne serait-ce que par son exploit!

 

Article complet: http://www.westernwheel.com/article/Young-boys-determination-inspires-20160608#

En savoir plus

Inclusive Technology remporte le Prix de la Reine pour “Meilleure entreprise”

Inclusive Technology, une des principales companies de technologie d’assistance, a été choisie parmi 249 entreprises pour recevoir le Prix de la Reine à l’occasion de son 90ième anniversaire le 21 avril dernier.

Cette distinction est attribuée chaque année aux entreprises qui ont démontré les niveaux d’excellence les plus élevés dans trois catégories:  Innovation, Commerce international et Développement durable.

Le prix d’Inclusive’s s’est inscrit dans la catégorie Commerce international et réflète l’importante croissance de ses services en ligne qui ont largement fait augmenter ses ventes à l’étranger.  Ceux-ci incluent HelpKidzLearn, une série de jeux abordables, d’activités et d’outils conçus spécifiquement pour les jeunes enfants avec des difficultés d’apprentissage, et ChooseIt Maker 3, qui permet aux enseignants de créer des activités personnalisée à chaque enfant.

La compagnie vend aussi une importante gamme de logiciels et de matériel informatique.

Inclusive développe des logiciels pour les enfants qui souvent ne peuvent effectuer qu’un seul mouvement.  Ils créent les claviers, manettes, boules de commande, commutateurs et écrans tactiles dont ils ont besoin.  Ils sont également experts en technologie de poursuite oculaire (Eye gaze), qui prend de plus en plus d’importance.

En 2014-15, Inclusive desservait 59 pays.  L’Europe constitue plus de la moitié de ses ventes, mais moins du quart de ses services en ligne.  À ce niveau, c’est le marché des États-Unis et autres pays anglophones – Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et Afrique du Sud – qui dominent.  En Europe, la compagnie possède 21 distributeurs dans 14 pays où ils travaillent à traduire le site internet de HelpKidzLearn dans la langue locale.  À ce jour, il est disponible en catalan, finlandais, français, allemand, italien, espagnol et suédois.

En savoir plus