Bienvenue chez ABR Americas

Nutrition

Le soya est-il sans danger pour votre enfant?

Origine de cet article :  About.com

Au cours des dernières années, de nombreuses études se sont contredites au sujet des produits à base de soya.  Certaines les ont qualifié de véritable panacée dans le traitement de nombreuses maladies et de super-aliment apte à éviter de nombreux problèmes de santé.  D’autres, par contre, prétendent que le soya est responsable de nombreux problèmes de comportement et perturbe les hormones dans le corps, créant de sérieux problèmes de santé.

Les différents types de Soya

Le soya est une protéine dérivée de la graine de soya, une légumineuse provenant de cultures orientales de l’est de l’Asie.

Les produits de soya se divisent en deux groupes :  les produits  fermentés,  tels que le tempeh, le miso, ….. et le nato, et les produits non fermentés–  tels que l’huile de soya, la sauce soya, le lait de soya, les poudres de protéines de soya, le lait maternisé, et le tofu.

Les produits fermentés de soya

Les produits fermentés de soya proviennent de micro-organismes, tels que des bactéries bénéfiques et des levures qui décomposent les hydrates de carbones présentes dans le soya.

Ceci améliore sa digestibilité et permet une meilleure absorption.  La fermentation du soya augmente également la solubilité des minéraux comme le calcium, le fer, le magnésium, le potassium, le sélénium, le cuivre et le zinc et  augmente la teneur vitaminique en concentrant d’importantes quantités de vitamine B complexe, créant ainsi un produit enrichi.

Les produits de soya non fermentés

Les fèves de soya le plus couramment plus consommées sont sous leur forme non fermentée.

Le soya est utilisé comme supplément protéinique chez les végétariens et souvent consommé sous forme de lait. La majeure quantité de soya aux États-Unis, plus de 90%, est génétiquement modifié.   Dans une étude publiée dans le magazine Food Chemistry, en 2014, les fèves de soya biologiques démontraient un bien meilleur profil nutritionnel que les fèves de soya génétiquement modifiées.

Les récoltes de soya génétiquement modifiées, qui constituent 93-94% de la production de soya aux États-Unis, contenaient d’importants résidus de glyphosate, l’ingrédient principal du Round-Up, qui est l’herbicide le plus utilisé à travers le monde.  Selon une déclaration de  l’Organisation Mondiale de la Santé en 2015, le glyphosate peut causer le cancer chez l’être humain, en particulier chez les fermiers couramment en contact avec ces produits chimiques agricoles.

Le lien entre le soya et les troubles de comportement

Les aliments à base de soya sont très différents aujourd’hui de ceux consommés autrefois dans les cultures traditionnelles d’Asie de l’est.  La majorité des récoltes de soya aux É-U sert à produite de l’huile de soya.  Les produits résiduaires sert à l’alimentation du bétail ou est  transformé en isolat de protéine de soya. Des études ont démontré que plusieurs déficiences, particulièrement le fer et la B12, chez le rat sont reliées aux isolats de protéines de soya, et que des toxines sont crées lors de la transformation du soya.  En dépit de ces dangers, l’isolat de protéines de soya est utilisé comme ingrédient de base pour les laits maternisés.  Dans une étude menée à l’Université de Californie, il a été trouvé que le manganèse, un minéral présent en grandes quantités dans le lait de soya, serait relié à des troubles de comportement, des difficultés d’apprentissage, des problèmes de développement, des problèmes de santé mentale et le TDAH.

Article complet: https://parentingspecialneeds.org/article/different-types-of-soy-are-they-safe-for-children/

En savoir plus

Guide nutritionnel ABR

Nos familles nous demandent souvent de les conseiller au niveau de l’alimentation leur enfant.

Les techniques ABR apportant une amélioration constante de la santé vont de pair avec une alimentation réfléchie afin de développer une plus grande vitalité chez l’enfant et assurer la regénération de ses tissus.

Comme nous l’expliquons aux parents pendant les évaluations ABR, vous devez comprendre que le métabolisme de votre enfant est plus faible que le nôtre et que sa digestion est particulièrement difficile. Dès lors, tout ce que vous pouvez faire pour aider son système digestif et réduire les surcharges de l’estomac l’aidera significativement à mieux fonctionner.

C’est la raison pour laquelle nous avons mis au point ce guide nutritionnel.

 

Prudence avec la grosseur des morceaux et à la quantité donnée

Si votre enfant peut manger des aliments solides, mais est incapable de mastiquer adéquatement, il est important de réfléchir à la grosseur des morceaux que vous lui donnerez. Si les morceaux sont trop gros, les enzymes digestives qui, dans son cas, sont en quantité réduites, ne suffisent pas à dissoudre correctement les morceaux. …elles ne travaillent qu’au niveau des couches externes de la nourriture. Par conséquent, soit que les morceaux resteront dans l’estomac trop longtemps soit ils transiteront trop lentement à travers le système digestif et requerront beaucoup trop de son énergie. Chez les enfants totalement incapables de mastiquer, une trop grosse quantité de purée donnée dans un même repas apportera les mêmes problèmes.

 

Quoi donner à manger?

De manière générale, nous recommendons d’acheter des aliments biologiques et le moins transformés possible. On privilégira donc les aliments à l’état naturel:

  • Des légumes frais
  • Des céréales non raffinées
  • De la viande et du poisson frais
  • Le moins de produits laitiers possibles

Donc, recherchez toujours les aliments très frais, et le moins traités, altérés, industrialisés ou raffinés possibles. Il est important que vous évitiez et éliminiez:

  • Les repas transformés et congelés (pizzas, etc..)
  • Les sucres – particulièrement les sucres raffinés comme le sucre blanc. Si vous y tenez vraiment, donnez-en avec modération (attention: les enfants épileptiques ne devraient jamais en consommer!)
  • Les colas et autres boissons sucrées

Bref, nous recommandons aux parents ABR d’éliminer toutes les céréales qui contiennent du gluten et tous les produits laitiers. Les enfants qui ont un métabolisme déficient progressent beaucoup plus vite quand on retire de leur alimentation le gluten et la caséine.

 

Les bonnes combinaisons alimentaires !

Étant donné que votre enfant au ne digestion déficiente, il convient de limiter les types d’aliments qu’il ingurgite dans un même repas. Différents types d’aliments requièrent différent types d’enzymes digestives, et si vous lui donnez des protéines et des hydrates de carbone dans un même repas, il lui sera difficile de les digérer.

Ainsi, nous suggérons d’opter pour les légumes comme base de chaque repas. Les légumes seront légèrement cuits à la vapeur (toujours leur garder une texture croquante et une couleur verte brillante).

Aux légumes cuits à la vapeur, on peut ajouter des céréales comme le riz, le quinoa, le millet ou le sarrasin, ou (ET NON ‘ET’) un peu de viande ou de poisson.

Vous pouvez également donner des beurres de noix, d’amandes ou de cajou, en les mélangeant aux céréales ou les légumes pour obtenir un repas plus nutritif. Vous pouvez aussi ajouter de l’huile de lin, première pression à froid.

Le principe des combinaisons alimentaires est d’éviter de mélanger les protéines avec les hydrates de carbone (donc, les céréales).

Donc, dans un même repas, vous servirez soit des légumes avec de la viande, du poisson ou des haricots secs – soit des légumes avec des céréales, mais évitez à tout prix de servir la viande, poisson, haricots secs avec les céréales.

 

Les gras

L’huile de noix de coco est une huile très nutritive qui possèdent de nombreuses qualités alimentaires. Tous les enfants devraient en consommer.

L’huile de noix de coco réduit l’épilepsie chez de nombreux enfants.

Veillez à ce que toutes les huiles soient non-hydrogénées et de bonne qualité. Vous devriez donner à votre enfant de l’huile de lin tous les jours, la plus fraîche possible, achetée en petites bouteilles et gardées au réfrigérateur. Utilisez-la crue sur les aliments.

 

Notre prochain article portera sur deux types d’aliments à éliminer de l’alimentation de votre enfant, ou du moins à réduire considérablement…si vous voulez aider son métabolisme et contribuer à un développement optimal.

Soyez au rendez-vous!

En savoir plus

Énergisez son petit déjeuner!

Commençons par le  repas le plus important de la journée – oui, nous les mamans le savons bien – le petit déjeuner.

On estime que les enfants affectés d’un handicap moteur doivent dépenser 7 fois plus d’énergie que les autres pour accomplir les mêmes tâches.  Il est donc  très important d’apporter à votre enfant tout le carburant dont il a besoin dès le réveil.

Alors, avant de lui verser un grand bol de céréales transformées  pour son petit déjeuner… lisez bien ceci!

Ce type de petit déjeuner est chargé de sucre et de glucides raffinés qui mènent à des surcharges pondérales (excès de poids), au diabète, aux maladies cardio-vasculaires et à un affaiblissement du système immunitaire.  Si ce genre de petit déjeuner semble à priori apporter un regain d’énergie rapide, il provoque aussi une baisse d’énergie toute aussi rapide et laissera votre enfant fatigué et léthargique.

Mieux vaut  recourir à des aliments d’assimilation facile et rapide qui lui apporteront de l’énergie tout au long de la journée – je parle, bien sûr, des ‘smoothies’.

Ces délicieux laits fouettés se font en 5 minutes seulement,  et votre enfant ne s’en lassera jamais, car vous pourrez jouer à l’infini avec des mélanges de tous ses fruits préférés.

Les smoothies sont non seulement riches glucides complexes pour maintenir son énergie élevée toute la journée, mais ils regorgent de  protéines permettant la construction musculaire et de nutriments qui stimulent  le système immunitaire.  En plus  de tous ces avantages succulents, les smoothies sont également riches en fibres, ce qui améliore le transit intestinal et réduit les problèmes de constipation.

En plus d’offrir une option santé de petit déjeuner, les smoothies peuvent à l’occasion tenir lieu de remplacement de repas.  Les smoothies sont faciles à boire,  constituent un excellent choix pour les personnes qui ont des difficultés à mâcher ou à avaler.  Il s’agit alors  simplement d’y ajouter moins de liquide pour obtenir une purée facile à avaler.  Les smoothies contiennent des protéines, des bons gras, des vitamines et des minéraux,  en faisant  un repas nutrtifs et bien équilibré.

Tout ce dont vous avez besoin sont les ingrédients suivant et un mélangeur.

Bon appétit!

Smoothie au chocolat et à l’avocat

Smoothie avocado.jpg

Ingrédients:

  • 1 petit             avocat
  • 1 petit               banane mûre
  • 1/2 tasse         lait aux amandes parfumé au chocolat non sucré
  • 1/4 tasse         graines de chanvre
  • 3 cu. ta.            poudre de chocolat
  • 1 cu. ta.             miel

Directives:   Combinez tous les ingrédients dans le mélangeur et mixez jusqu’à consistence crémeuse (ajoutez plus de lait, si désiré). Délicieux!

 

Smoothie à l’ananas et aux épinards

Smoothie pineapple.jpg

Ingrédients:

  • 1 tasse              d’ananas broyée
  • 1 petit               banane mûre
  • 1 tasse              petites feuilles d’épinards
  • 1/2 tasse          yoghourt grec naturel
  • 3/4 tasse          lait aux amandes non sucré
  • 1 cu.ta.              grains de chia

Directives:  Combinez tous les ingrédients dans le mélangeur et mixez jusqu’à consistence crémeuse. Savourez!

 

Smoothie aux fraises et noix de coco

glass of strawberry smoothie isolated on white

Ingrédients:

  • 1 tasse             fraises fraîches ou congelées
  • 1 tasse             lait de coco (en conserve)
  • 1/2                   banane
  • 1 poignée        épinards
  • 1 cuillère          Poudre de protéine
  • 1 cu.ta.              graines de chia

Directives:  Combinez tous les ingrédients dans le mélangeur et mixez jusqu’à consistence crémeuse. On vous en redemandera!

 

Smoothie protéiné

Grounded Earth Protein Smoothie

Ingrédients: 

  • ½                    banane
  • 1 ½ tasse          lait aux amandes parfumé à la vanilla non sucré (ou lait de riz)
  • 2 cu. ta.              beurre d’amande
  • ½ tasse             dattes (dénoyautées)
  • ½ cu. ta.            spiruline (ou legume vert ou légumes de la mer en poudre)
  • 1 cu. ta.              son d’avoine

Directives: Combinez tous les ingrédients dans le mélangeur et mixez jusqu’à consistence crémeuse. Régalez-vous!

*La spirulina est un nutriment riche en algues qui peut être trouvé dans les magasins d’aliments naturels et ça ne goûte pas mauvais…je vous le promets! Recette généreusement fournie par Lisa Kapp.

 

Joanne Smith

www.fruitfulelements.com

Joanne Smith est nutritionniste certifiée et co-auteur de Eat Well, Live Well with Spinal Cord Injury & Other Neurological Conditions

Si vous désirez prendre un rendez-vous avec Joanne pour discuter des problèmes nutritionnels de votre enfant, vous pouvez la rejoindre au: joanne@neurocorephysiotherapy.com

 

En savoir plus